La domiciliation d’entreprise est une étape à laquelle aucune structure ne peut échapper. Il s’agit de définir le siège social de la société, un élément important qui doit être enregistré dans les statuts. Le siège social définit, en effet, la nationalité de la société, son domicile fiscal et les juridictions compétentes pour traiter les litiges. Qu’en est-il de la domiciliation d’une start-up ? Les réponses dans ce qui suit.

domiciliation startup

Une start-up : c’est quoi ?

Avant de voir la domiciliation d’une start-up, il convient de regarder de près ce que c’est. Le mot a plus de sens que sa traduction en français : entreprise en démarrage. Une start-up est appelé à se développer le plus rapidement en atteignant un nombre important de gens à travers le monde. Elle connaît donc une croissance exponentielle : le cas de Google qui peut servir en toute facilité plus des d’utilisateurs par jour (public mondial). Quelle est la différence avec une entreprise classique ? La différence se trouve au niveau du modèle économique : pendant qu’une start-up s’organise à trouver son business model, l’entreprise applique son business modèle. Les deux structures sont aussi différentes au niveau de leur de fonctionnement et de leurs objectifs. Une start-up essaie de trouver comment proposer le meilleur service possible tout en optimisant son fonctionnement. Elle ne cesse d’exploiter et d’expérimenter pour offrir le meilleur aux clients, c’est une structure qui ne cesse d’innover en recourant à des process vraiment efficaces. En l’absence de bons process, l’innovation ne sera pas possible. Une start-up se concentre plus sur comment elle peut se faire connaître et gagner ses premiers clients, les fidéliser et surtout mettre la main sur le meilleur mode de revenu. Améliorer son image de marque n’est pas une priorité contrairement à une entreprise classique.

Les options de domiciliation d’une start-up

Une start-up, comme une entreprise classique, a le choix entre différentes solutions pour domicilier son entreprise. Son choix impactera sur sa crédibilité et sa notoriété vis-à-vis des tiers notamment les clients, les prestataires, les investisseurs, etc. C’est pour cette raison que le créateur de la start-up doit bien réfléchir au type de domiciliation à adopter. Il s’agit, en effet, de définir le siège social de la structure. Pour cela, il a le choix entre :
• La domiciliation au domicile privé du représentant légal : la start-up peut avoir son siège social au domicile privé de son gérant. Cette solution est pratique mais il faut que le contrat de bail du gérant l’autorise s’il est locataire. Parfois, le contrat peut énumérer une clause précisant l’interdiction de la pratique d’activité professionnelle au sein de l’habitation. Les détails peuvent, d’ailleurs, varier d’un contrat à un autre suivant les propriétaires ou le syndic.
• La domiciliation dans un local commercial ou professionnel : que la start-up peut louer ou acheté et s’en servir pour abriter son siège social. Cette solution requiert un budget de fonctionnement important. Un inconvénient quand on débute son business car il peut impacter sur le développement de la structure.
• La domiciliation au sein d’un espace de co-working : cet espace peut être à la fois son siège social et son lieu d’exercice. Le coût est souvent élevé mais la start-up a l’avantage de côtoyer des entreprises qui peuvent devenir des partenaires.
• La domiciliation au cœur d’un centre d’affaires : on parle aussi de domiciliation commerciale avec laquelle la start-up est hébergée dans les locaux d’une société spécialisée en domiciliation. Une société domiciliation propose en général une adresse de prestige aux structures qui sollicite ses services. De plus, la domiciliation se fait entièrement en ligne à un coût accessible. L’adresse prestigieuse s’accompagne de prestations complémentaires comme la numérisation de données, la gestion de courrier et des appels téléphoniques.
• La domiciliation auprès d’un incubateur : il s’agit d’espace spécialement dédié aux entreprises naissantes. Il est parfaitement adapté pour les start-ups, elles peuvent profiter d’un accompagnement spécialisé et de prestations utiles proposées par des professionnels. Avant d’intégrer ce type d’espace, elles sont soumises à une évaluation.

Comme pour les entreprises classiques, la domiciliation commerciale est une des meilleures solutions pour domicilier une start-up. Choisissez une société de domiciliation connue dans le domaine pour héberger votre start-up, une qui dispose de l’agrément préfectoral pour exercer et qui peut proposer une offre sur-mesure à a hauteur des exigences de votre structure.

A lire aussi : Quelle solution de domiciliation pour une entreprise naissante ?

Comment domicilier une start-up ?

Laura Sellier

Webdesigner en freelance, je suis passionnée par l'entrepreneuriat sous toutes ses formes. J'aborde ici des thèmes qui me tiennent à coeur comme la création d'entreprise et spécifiquement la domiciliation. Au moment de créer mon statut j'ai longuement hésité à ce sujet. J'ai commencé par domicilier mon auto-entreprise (oui, ça s'appelait comme ça à ce moment) à mon domicile et finalement j'ai changé pour passer par une société de domiciliation parisienne 100% en ligne. Cela m'évite de crouler sous les courriers indésirables (et oui, pas de SPAMs IRL) et d'avoir des services complémentaires ! N'hésitez pas à me contacter pour que je vous partage mon expérience !